Mini Cooper

Aimer, Partager




Mini Cooper

La plus sportive des Mini est certainement la Cooper, elle est en effet celle qui est le mieux équipé au niveau du moteur avec son 1300cc, et esthétiquement reconnaissable par ces adaptations spécifiques. Voyons son histoire plus en détails.

Pourquoi le nom de Mini "Cooper"

La Mini Cooper tient son nom de son concepteur John Cooper, qui évolue dans le milieu de la course automobile dans les années 50.

Comment a été crée la Mini Cooper

John Cooper à l'origine évolue dans le milieu de la F1, mais il s'intéresse également aux Formules Junior. Les formules Junior sont en fait des véhicules de course se rapprochant fortement des véhicules de séries, ne dépassant pas des cylindrées de 1100cc pour les véhicules de plus de 400kg (un poids et une cylindrée correspondant parfaitement à la Mini).
C'est pourquoi John Cooper décida de préparer ses Formules Junior avec des moteurs de Morris séries A.
Cependant à cette même époque Colin Chapman évolue également dans cette série avec des véhicules Lotus qui deviennent vite des véhicules prisés pour la préparation et l'adaptation à la course automobile, tout en étant également produite en série sous le modèle Elise.
John Cooper veut alors prendre sa place dans ce milieu et essayer de prendre quelques parts de marchés pour faire un peu d'argent et continuer de pouvoir financer son activité dans la F1.
Rappelons que nous sommes alors à la fin des années 50, et que la Mini est sortie en 1959, John Cooper trouve que cette petite automobile révolutionnaire (premier véhicule à moteur transversal avant) pourrait faire une très bonne concurrente pour participer aux courses automobiles.
Alec Issigonnis et la BMC accorde à John Cooper de préparer un prototype de Mini "vitaminée" pour la course. La base sera alors le moteur de 848cc équipant les Minis de série. Une première préparation du moteur après réalésage, permettra d'obtenir une cylindrée de 997cc, mais cette première préparation "simple" ne convainct pas complètement Cooper, c'est pourquoi il va s'attaquer également à l'arbre à cames, l'ajout d'un carburateur, la transmission, les soupapes... tout y passe, les freins seront alors des freins à disques pour permettre à ce monstre de puissant de s'arrêter.
John Cooper obtient alors sa "Mini Cooper" offrant 55ch.
La BMC propose alors de commercialiser 1000 exemplaires de cette nouvelle Mini sportive.

Commercialisation de la Mini Cooper

La mini cooper : la plus célèbre des Minis C'est finalement en 1961, que la Mini Cooper sera commercialisé, avec son style si reconnaissable, soit la carrosserie d'un ton et le toit blanc ou noir, de petites adaptations auront lieu également dans l'habitacle de la Mini et sur le tableau de bord.
Dès le début de sa commercialisation la Mini sauce Cooper attire de nombreux pilotes amateurs, qui vont utiliser ce véhicule pour courir des courses et rallyes avec un véhicule de moins de 1000 cc (rappel la mini de cette époque ne fait que 997cc et 998 après quelques changements). Elle sera alors commercialisée à seulement 1000 examplaires au départ, au prix de 679 livres sterling ce qui à notre époque serait un montant de 780€.

Changements sur la Mini Cooper

Durant sa carrière la Mini Cooper va subir nombre de changements, esthétiquement bien entendu elle suivra les évolutions de la gamme Mini avec les modifications intervenants sur les séries MK2, MK3...), jusqu' à la fin de sa carrière en 1998, et l'apparation de la nouvelle Mini de BMW en 2000.

Mini Cooper S

Suite aux débuts prometteurs de la Mini Cooper, John Cooper décide de préparer une autre Mini Cooper qui se verra encore plus sportive que la précédente, d'ou le nom de Mini Cooper S (S pour Sport), qui verra le jour en 1963.
La volonté de John Cooper est alors d'améliorer sa Mini Cooper mais sans dépasser toutefois la cylindrée de 1100cc, pour pouvoir continuer à concourir aux rallyes et courses automobiles sans changer de catégorie.

En 1964, seulement un an après la création de la Mini Cooper S, deux variantes seront proposées la 970 et la 1275.
La 970 est principalement orientée pour la compétition, quant à la 1275 elle se verra produite en masse, car il sera nécessaire de produire les véhicules en séries pour pouvoir les inscrire au courses automobiles.
La 1275 est préparée de sorte à obtenir une voiture atteignant les 160km/h.
La principale modification qui aura lieu sur cette série de la Mini Cooper S 1275 sera qu'elle sera équipée de deux réservoirs pour permettre un minimum d'autonomie pour une voiture consommant autant.

La Cooper S sera alors commercialisée à 4000 examplaires pendant 1 an, mais ne sera pas retenu dans la gamme des Mini à compter du passage à la série MK3 qui signera le début de la fin de la carrière de la Mini en compétition au début des années 1970.

Le moteur de 1275cc équipera par la suite la moins célèbre "Mini Clubman 1275 GT", qui se voudra être l'héritière de la Mini Cooper, toutefois le changement de carburateur entraînera une perte de puissance qui l'empêchera de devenir un super sportive comme la Mini Cooper S

La reprise de la production de la Mini Cooper

Logo John Cooper Mini Au début des années 90, John Cooper revient vers le groupe Rover pour leur proposer de rééditer une nouvelle Mini Cooper.
Les accords conclus entre Rover et John Cooper, c'est une série spéciale de la Mini Cooper qui verra le jour, et sera éditée à 1650 exemplaires.
Cette Mini spéciale sera alors équipé du moteur de la Métro, et arborera fièrement un toit blanc et des bandes blanches sur le capot qui porteront la signature de John Cooper, un intérieur griffé 30th anniversaire et des jantes minilites.
Pour pouvoir continuer à la commercialiser à un prix correct, les équipements de la Mini Cooper sont revus à la baisse, suppression des bandes blanches, intérieur en tissu au lien de l'intérieur cuir.
Toutefois le marché de la Mini Cooperse portant relativement bien (20000 ventes sur un an), Rover décide de faire évoluer sa Mini Cooper pour continuer sur cette lancée prometteuse. La Cooper est alors équipée des feux longue portée, un système d'injection en lieu et place du carbu,.
En 1994, Rover déclinant, se fait racheter par le groupe allemand BMW, qui continuera à produire encore la Mini Cooper la vraie Mini.
BMW fait tout de même évoluer sa Mini Cooper vers le luxe qui caractérise la marque au trois lettres, ce qui entraîne une finition surprenante pour une Mini, intérieur tout en cuir, tableau de bord en bois, auto-radio, direction assistée, airbag... tout ce qui se fait maintenant sur les vénicules "traditionnels".
En 1997, une Mini voit le jour avec des jantes en 13", une rangée de phares longue portée, le cuir, le bois, airbag, direction assistée... mais ce suréquipement entraîne un baisse des performances de la Mini Cooper. C'est ainsi que la Mini Cooper arrive au terme de sa carrière après avoir vu le jour en 1961, pour terminer dignement sa carrière après 40 ans de bons et loyaux services.

Les autres Mini Cooper

La BMC n'est pas la seule à produire des Minis Cooper ou Originale, en effet Innocenti le constructeur automobile Italien porduit également des Minis sous l'égide de la BMC, parmi de nombreux autres constructeurs à travers le monde.

Innocenti se verra accorder le fait de continuer de produire la Mini Cooper S sous sa marque Innocenti, à compter de l'année 1972.

La Cooper S Innocenti gardera les spécificités esthétiques qui font le charme des Minis Innocenti.

La Cooper S Innocenti connaîtra ses heures de gloires jusqu'à ce que de nouvelles sportives fassent leur apparition et noyent la célèbre petite automobile sportive qu'est la Mini Cooper

Tout ceci vous a convaincu qu'il s'agit de le mini qui vous correspond le mieux, vous en trouverez en vente d'occasion dans la rubrique annonces cooper d'occasion du site.